Bienvenue sur The Fall of Olympus !
Le forum a ouvert ses portes le 24 février 2017.
Venez en grands nombre ! Nous attendons plus que toi !
Le forum est OFFICIELLEMENT réouvert!

 :: Archives de la ville :: Archives de la Ville :: Rp abandonné Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
OOPS ! Ah non pas Oops ! Punaise, je me suis fais prendre - Aless & Cons -
Invité
Anonymous
Invité

Aless & Cons
OOPS ! Ah non pas Oops ! Punaise, je me suis fais prendre


Alessandro fixait l'homme à côté de lui, sentant le tabac froid et le pinard à plein nez. Il avait une moustache et semblait marmonner dedans, voir baver. Les yeux brillants à cause de l'alcool. Les cheveux blancs crasseux. Cela devait être un clochard, pensa Dionysos alias Alessandro. Il se sentait pas vraiment à sa place, ici. En même temps, sa véritable place se trouvait sur l'Olympe, à jouer au scrabble avec Hermès. Il ne jouait pas au scrabble avec Athéna et Apollon. Alessandro était un mauvais perdant, un vrai mauvais perdant. Il était le dieu de la fureur, ce n'était pas pour rien. Il était là, le fixant parce qu'il s'ennuyait et se demandait combien de temps, cet homme allait succomber à cause de l'alcool. En même temps, dans une garde à vue, il pouvait plus trop rien faire. Les policiers lui ont dit que s'il parlait encore une fois, il allait boire la pisse dans les toilettes bouchées. Alessandro était certes un inconscient mais il n'avait jamais rêvé de vouloir goûté aux pipis des mortels. Jamais même. Le fixant comme si c'était la merveille des mondes. Interdit de bouger, parce que cela les énervait. Il faisait trop de bruits en faisant cela. Bref, il était interdit de faire quoique ce soit, alors il fixait ce pauvre homme qu'il n'aimait pas. Tiens, il devait lui dire.

-Toi, je t'aime pas toi, déclara-t-il tout simplement avant de fixer le mur.

Un " SILENCE" se fit entendre de la part d'un des policiers qui regardait une série sur une petite télévision. Il avait envie de le spoiler mais en même temps, il voulait pas goûter l'eau des chiottes. Il eut un soupire, pourquoi il avait fait ça. Pourquoi il avait monté à poil, un mouton pour aller mettre un slip sur la mairie ? Pourquoi ?Ah oui, l'alcool. Il était arrêté pour vol de mouton, alcoolémie, outrage aux forces de l'ordre, tapage nocturne, désordre sur la voie publique et exhibition. Une bonne caution pour être libérée, dans tous les cas. Il avait appelé son frère pour qu'il vienne le chercher. Pas son père. Il allait lui faire la leçon. Il regardait le clodo à côté de lui, avec une envie furieuse d'avoir de l'alcool.

-T'as gardé ton pinard, mon gars ? Demanda Alessandro en sachant la réponse.

Il savait que non, bien sûr, mais cela faisait déjà deux heures qu'il avait appelé son frère et il venait pas. Soudain, il entendit la porte s'ouvrir sur son frère. Il était content, très même. Au point de faire un câlin au clodo qu'il n'aimait pas.

-A plus, bébé ! S'exclama-t-il avec une voix joyeuse, tout en sentant quelque chose dans la poche du SDF.

C'était une statue d'un champignon hallucinogène et il décida de lui voler lors de l'étreinte. Le SDF dut le sentir car il hurla dans les cellules.

-Hé, rends-moi, mon champignon ! S'exclama l'homme qui sentait mauvais.

Alessandro le fixait avant de le mettre dans son futal, avec un petit sourire.

-Nope, va prendre une douche d'abord ! Répliqua le dieu du vin.

Enfin, il allait sortir de cet enfer, et aller s'amuser avec frérot Hermès, le seul, le vrai.  
AVENGEDINCHAINS
Sam 14 Avr - 1:35
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité
OOPS ! Ah non pas Oops ! Punaise, je me suis fais prendre
C'est la fête dans ta tête !

La nuit fut longue pour le dieu des voleurs que je suis. Comment ça je ne suis plus un dieu ? Ah oui, vous parlez surement du fait que par la faute de mon royal paternel je ne suis plus un dieu depuis quelques semaines déjà ? Oui, c'est vrai je ne suis plus vraiment un dieu et c'est surement ce qui explique que j'ai mal dans chaque partie de mon corps après la fiesta que j'ai faite ce soir. Etre dans le corps d'un mortel c'est nul ! Avant lorsque j'étais un dieu, je pouvais faire la fiesta jour et nuit et je n'en ressentais pas du tout les effets secondaire ! Bon, je semble tenir super bien l'alcool et niveau sexuel je semble toujours autant d'attaque ! C'est juste niveau fatigue que ça coince. Vous saviez vous que les mortels avaient besoin de beaucoup de sommeil pour être en forme ? Ben moi je viens juste de l'apprendre ! J'en peux plus de cette vie sur terre ! Mais où est mon père quand on a besoin de lui ? Il lance un pavé dans la marre et le type se casse je ne sais où en nous laissant patauger dans la merde dans laquelle il nous a foutu !

Je suis épuisé j'en peux plus ! Je m'affale à présent sur mon canapé et je ferme mes yeux. Ah ce calme, ce silence c'est... Agaçant ! Mais où sont les chants des Muses ? La douce mélodie de la harpe d'Apollon et les querelles des dieux qui sifflent d'ordinaire à mon oreille  ?  La terre c'est l'enfer ! C'est à ce moment là que mon téléphone portable sonne. Ce truc je vous jure avant la semaine dernière j'en avais jamais vue et pourtant, j'en connais chaque fonction et petite subtilité. Tiens d'ailleurs, je pense que je ne vais pas me faire chier longtemps vue le nom qui s'affiche sur mon écran. Le temps que je réponde, c'est déjà trop tard. Je consulte donc ma messagerie et quelle n'est pas ma surprise de découvrir que mon frangin est encore dans le merde ! Je vous jure, je crois qu'il n'y a pas un seul jour dans ma vie où je ne me suis pas occupé de gérer ou réparer son bordel ! Je soupire, puis après avoir pris le temps de prendre une douche et d'avoir enfilé des vêtements propres, je me décide à aller sortir son divin postérieur de dieu du vin de la prison où il croupi !

Arrivée aux portes de la prison, la douce voix de mon frangin m’accueille et un type lui hurle de lui rendre son champignon. Je fixe mon frère de mon regard aussi ambré que le siens et je lui souffle à l'oreille : "Tu joue les dieux des voleurs toi maintenant ? S'il te plait frérot, il ne me reste plus grand chose depuis que je suis coincé sur terre, mais mon titre de dieu des voleurs ça c'est toujours à moi !" Je lui reprends ce qu'il à voler au type puant et dégouttant dans sa cellule et je lui relance en ajoutant : "Désolé, voilà pour vous mon brave." Puis je retourne vers Dio ou plutôt Aless comme je dois à présent l'appeler en publique. "Qu'est ce que tu as encore foutu toi ? Bon j'ai payé ta caution on se casse avant que je ne change d'avis et que je reprenne mon fric."

A présent dehors je me marre comme un beau diable en sortant de mes poches les bagues, bracelets et montres que j'ai volé à tous ces gogoles du commissariat. "Bah quoi, j'ai joins l'utile à l'agréable. Je t'ai sauvé, j'ai payé et je me suis remboursé et tout cela en même temps !"
©️ nightgaunt
Dim 15 Avr - 21:25
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Invité

Aless & Cons
OOPS ! Ah non pas Oops ! Punaise, je me suis fais prendre


Alessandro voulait redevenir un Dieu, un vrai de vrai. Il n'a plus que son titre, ses souvenirs et ses pouvoirs pour lui montrer ce qu'il était vraiment. Avant, il était tout puissant, il pouvait être partout à la fois, dans toutes les fêtes possibles, dans tous les extases possibles, il était dans une forme olympienne, cependant son corps de dieu se retrouvait attaché à ce bout de viande qui lui servait de corps. Parfois, il avait même perdu des souvenirs comme si ce maudit cerveau disait " stop, trop de souvenirs". C'était parfois des noms, des visages, rien de bien intéressant mais quand il essayait de s'en souvenir, il n'arrivait pas à s'en rappeler. Il l'avait sur le bout de la langue mais il n'arrivait pas à le sortir. Alessandro avait l'impression d'être faible et il détestait d'être faible. Son père avait fait une véritable bêtise en les faisant devenir humain. Il avait passé sa vie de demi-dieu à faire des exploits pour devenir un dieu et maintenant son père lui retirait ce droit, c'était vraiment vache de sa part.

Constantin était là. Enfin, son frère était arrivé et allait pouvoir le libérer. Cependant, il eut un grognement quand il vit son frère lui reprendre le champignon, serrant les doigts dessus pour le garder avec lui. C'était à lui, maintenant. Il essayait de résister, de garder cela pour lui mais finalement il relâcha en grognant contre Cons. Alessandro était un dieu à la fois sympathique et à la fois menaçant. Généralement, les gens évitaient de le mettre en colère. Il était un bon vivant comme le pire des dieux. Mieux valait de ne pas le mettre en colère, la plupart payait cher, très cher même. Il n'était pas méchant mais il ne fallait pas le prendre pour une bille sinon il fallait savoir encaisser les conséquences.

-Il était à moi ! S'exclama-t-il boudeur. C'était mon champignon, pas le siens, déclara Alessandro avec une moue boudeuse.

-Non, c'est le miens ! Réitéra le clochard.

Alessandro se tourna vivement vers lui en le fixant d'un regard cruel, il aurait été encore un Dieu, ce clochard aurait fini en poux mais pour l'instant, il n'était rien.

-C'était le miens alors la ferme, erretes es korakas ! Hurla Alessandro au clochard.

Ce fut suivi d'un grand " hein" par le clochard car il n'avait pas compris l'insulte qu'Alessandro venait de sortir avec véhémence. " Va aux corbeaux", une insulte énorme dans la Grèce Antique qui disait très clairement d'aller en enfer, se faire manger par les harpies. Il sortit de la cellule en grommelant, ce mortel avait de la chance d'avoir eu juste une insulte. Il eut un soupire en écoutant son frère.

-Je sais qu'il y avait beaucoup de chiffre pour ma caution, merci mon frère, déclara-t-il avant de le regarder. Ils ne t'ont pas dit ? Quel outrage ! J'ai été arrêté pour vol de moutons, exhibitionnisme sur la voie publique, alcoolémie élevée, tapage nocturne, désordre sur la voie publique et outrage aux forces de l'ordre, ajouta Alessandro avec un petit sourire avant de rire un petit peu face à ses bêtises.

Il avouait qu'il avait fait fort ce coup-ci. Il avait littéralement tout déchirer. Il baissait les yeux pour voir les mains de son frère.

-Je m'en fiche, je veux mon champignon, déclara-t-il. Bien joué quand même, ajouta-t-il après un moment de silence.

Alessandro était d'une humeur changeante, c'était perturbant pour ceux qui n'étaient pas habitués à ces changements d'humeur mais il était le dieu de la folie et la folie était changeante.




 
AVENGEDINCHAINS
Lun 16 Avr - 11:12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: